FONDATION AULAGNIER - ASNIÈRES SUR SEINE

Merci de télécharger le player flash afin de visualiser les images.
Get Adobe Flash player

EHPAD FONDATION AULAGNIER - ASNIÈRES SUR SEINE

Extension et Rénovation de l'EHPAD

L’objectif des prestations envisagées est de s’inscrire dans un confort hôtelier de qualité avec des moyens innovants dans un cadre maîtrisé de maintien en activité de l’ensemble du site.

Contraintes majeures

-Contraintes de chantier, phasage et opération tiroir

-Maintien en activité (Pas de fermeture de lit- Fermeture de la cuisine le temps des travaux)

La cuisine - 480 m2 à restructurer

► Cuisine en liaison chaude avec cible repas : 146 000 repas / an»

► Distribution des repas 7 jours sur 7, le midi et le soir sur 365 jours»

► Distribution en liaison chaude vers les offices alimentaires des niveaux d’hébergement

► Plonge et laverie centrale en cuisine centrale

Le SSIAD

Une zone de préparation médicament comprenant une paillasse humide simple

bac avec rangement haut et bas, 2 postes de travail et une table de réunion, Un

bureau assistante coordination (2 poste de travail), Un bureau de confidentialité comprenant 3 postes de travail

Réaménagement des postes de soins

«Le principal but du réaménagement des postes de soins des étages est l’apport de lumière naturelle en second jour sur les paliers, lieu de détente de rencontre des résidents.

Création d’un PASA

Accueil de jour interne, avec un personnel dédié, qui accueille dans la journée des personnes ayant des troubles du comportement.

Le PASA constitue une entité spécifique, mais qui doit permettre de faire profiter aux personnes âgées accueillies des activités et des services qu’offre l’établissement.

Il est disposé de plain-pied avec les espaces extérieurs car il bénéficie d’un jardin dédié constituant le prolongement extérieur du lieu de vie.

Notre volonté architecturale est de redonner de la consistance et une image plus moderne et plus accueillante à l’établissement donnant sur la rue Bailly.

Ainsi la création des extensions (salles à manger notamment) et l’existance de creux en façade permet par le traitement différent de l’isolation par l’extérieur (couleurs, matériaux) de redonner du

rythme et de la profondeur à un bâtiment finalement plat d’apparence initiale.

L’enduit serait de teinte claire identique à la teinte d’Aulagnier.

Les creux et renfoncements seraient traités avec du bardage Trespa de teinte rapelant le bardage d’Aulagnier.

Les extensions et volumes de premier plan seront habillés de zinc à joints debout verticaux, le zinc étant un matériau récurrent dans le traitement des bâtiments alentours.

RELOOKING DE LA MAISON DE FONCTION

La maison de fonction actuelle a besoin d’un « relooking ».

Nous profitons donc du traitement des façades et de l’étanchéité pour proposer :

- soit une isolation par l’extérieur classique avec enduit coloré (teintes à définir)

-­ soit une isolation par l’extérieur avec bardage zinc (reprise du traitement des boîtes du Bâtiment Bailly)

REFLEXION SUR LES CHAMBRES

Notre volonté est de proposer un aménagement de chambre reLevant plus de l’hôtellerie que de l’univers hospitalier tout en respectant les normes handicapées actuelles.

Certaines tolérances PMR évoquées dans le DIAG permettent d’intégrer ces contraintes tout en répondant aux demandes du programme.

Nous proposons donc la fabrication d’un module mobilier adaptable suivant la configuration de la chambre intrégrant :

-une penderie avec table de chevet intégrée

-­une protection en tête de lit avec luminaire

-des étagères

-­une table rabattable

REFLEXION SUR LA CUISINE

Comme évoqué dans le rapport DIAG, la cuisine est à repenser complètement afin de respecter « la marche en avant ».

En effet plusieurs points noirs (cf DIAG cuisine) sur l’organisation de la Cuisine ont été relevés :

-­croisement des flux logistiques avec les vestiaires cuisine

-une mauvaise répartition des réserves

-­des équipements vieillissants

-­un monte-charge ne respectant pas la marche en avant (entrée sale et sortie propre au même endroit)

Nous proposons donc d’élargir la zone d’intervention de la cuisine afin de respecter cette « marche en avant » et de réintégrer les vestiaires dans la zone Cuisine.

Une concertation avec le cuisiniste sera nécessaire afin de conforter cette proposition.

Intervenants :
Architecte mandataire: Alain JANIAUD
Surface :
3 400m2
Coût :

4 036 000 € HT

Intervenants externes :

BET : BIELEC - LECACHEUR - SEINE INGÉNIERIE

Objectifs :

CHANTIER 2018-2019